18 Oct / 2017

Des chefs-d’œuvre perdus dans la jungle au Cambodge

La plupart des trésors ancestraux cambodgiens sont dissimulés au fin fond de la jungle. Afin de les découvrir, les aventuriers peuvent opter pour des activités en plein air comme la randonnée ou le trekking.

Découvrir le Cambodge grâce au trekking

D’une manière générale, le trek est la meilleure façon d’explorer toute la richesse naturelle et culturelle du royaume khmer. Pour commencer, les randonneurs peuvent entamer la visite depuis la ville de Siem Reap. C’est là que commencent toutes les aventures au cœur des incontournables temples d’Angkor. Tout au long de ce parcours, les touristes en vacances au Cambodge auront le privilège de percer les secrets de l’univers onirique et mystérieux du Cambodge. Cette excursion à pied conduit à la découverte de la campagne et l’ancienne Voie royale menant au temple perdu de Chao Srei Vibol. Durant ce voyage, la rencontre des artisans cambodgiens à travers les villages constitue une expérience inédite et inoubliable.

Un détour vers le temple du Beng Mealea

Le temple perdu du Beng Mealea est un site immanquable pour les adeptes de randonnée à pied. Il a été construit sous le règne de Suryavarman II, entre 1112 et 1152. Son plan principal et son style d’architecture ont visiblement servi de modèle pour la construction d’Angkor Vat. Ce monument se trouve au fond d’une jungle luxuriante à une quarantaine de kilomètres à l’est de Siem Reap et on peut le visiter le temps des vacances au Cambodge. Son état actuel est pratiquement dominé par les arbres qui poussent sur les tours. En plus de cela, les lianes et les racines enlacent les colonnes. En réalité, le temple du Beng Mealea fait partie de ces temples oubliés, perdus au cœur de la forêt, rescapés du temps, des pillages et des guerres. Appelé aussi « le temple des enfants perdus », il fascine et enchante l’esprit des visiteurs, même si celui-ci est totalement envahi par la végétation.

Koh Ker, un véritable coup de cœur pour les randonneurs

Temple_Koh-Ker_Angkor_Siem-Reap

Koh Ker cache en lui le plus impressionnant et prestigieux ensemble de temples angkoriens. Autrefois considéré comme inaccessible, celui-ci reste un véritable coup de cœur aux yeux des aventuriers en vacances au Cambodge. Lieu de prédilection pour les randonneurs, Koh Ker compte en tout 42 temples répartis sur une surface de 9 km sur 4 km. Ancienne capitale de l’empire d’Angkor, sa principale attraction touristique reste sans doute la pyramide de Prasat Thom (ou Prasat Kompeng). Cette dernière donne l’impression de visiter une pyramide maya en Amérique centrale. Elle possède sept niveaux et profite d’une hauteur de 40 m sur 55 m de large. Aux environs, les tours de Prasat Bram, tristement piégées entre « les pattes » des arbres, valent aussi le détour. Pour information, le site de Koh Ker se trouve à 2 h 30 min de Siem Reap, à environ 130 km. Il n’y a pas de transport fixe pour s’y déplacer, et la ville la plus proche de cet endroit mythique est Srayong.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *